Les responsables religieux de l’Église

Tout ancien doit être reconnu par son Église comme un véritable chef spirituel. Il doit jouir d’une bonne réputation, tant dans l’Église que dans la société.

En l’absence d’un pasteur, les anciens sont les conducteurs spirituels de l’Église et doivent s’efforcer, par leurs paroles comme par leur exemple, d’amener celle-ci à une expérience chrétienne toujours plus profonde et complète. En cas d’indisponibilité du pasteur officiellement nommé, les anciens doivent être capables de diriger les services de l’Église et d’assumer le ministère pastoral de prédication et d’enseignement. Ils ne devront cependant pas être choisis pour leur position sociale ou leurs qualités d’orateur en premier lieu, mais pour la consécration de leur vie et leur aptitude à diriger. Les anciens peuvent être réélus, mais il est déconseillé qu’ils soient indéfiniment en service. L’Église n’a aucune obligation de les réélire et peut choisir d’autres personnes quand un changement paraît souhaitable. Lors de l’élection de nouveaux anciens, ceux qui occupaient jusqu’alors cette fonction doivent la quitter mais peuvent être élus à d’autres charges ecclésiales.

Consécration des anciens

La nomination d’un ancien ne suffit pas à le qualifier pour l’exercice de ses fonctions. Il doit d’abord être consacré afin d’avoir l’autorité requise pour agir en tant qu’ancien. Entre le moment de son élection et celui de sa consécration, l’ancien élu peut servir en tant que conducteur de l’Église, mais ne peut présider aux cérémonies de l’Église. Le service de consécration se déroulera sous la direction d’un pasteur consacré, muni d’une lettre de créance provenant de la fédération en cours de validité. Il peut demander par courtoisie à un pasteur consacré venu en visiteur de participer à ce culte de consécration. Mais ce n’est qu’à la demande expresse de responsables de la fédération qu’un pasteur consacré en visite ou qu’un pasteur consacré en retraite sera chargé de conduire le service de consécration. Le rite sacré de la consécration doit se dérouler en toute simplicité et en présence de l’Église. Il pourra comporter une brève présentation de la charge d’ancien et des qualités qu’elle requiert ainsi que des principales tâches que l’ancien sera autorisé à accomplir. Après l’exhortation, le pasteur consacré, avec l’assistance d’autres pasteurs consacrés et/ou d’anciens de l’Église prenant part à ce service, consacrera les nouveaux anciens par la prière et par l’imposition des mains. (Réf. Manuel d’église 2010).